Vous êtes ici : Accueil / Qualité de l'air / Mesures / Ozone / Historique / Evolution / AOT40 végétation

AOT40 végétation

O3 Moyenne annuelle | NET60 | AOT60 | AOT40-végétation | AOT40-forêt

Ces chiffres ont été calculés sur base des valeurs fournies par la technique d’interpolation RIO (à la résolution spatiale de 4x4 km²). Les chiffres sont donc représentatifs de moyennes sur des cellules de grille de 4x4 km², ce qui signifie que les concentrations plus locales peuvent donc être sensiblement différentes.

L’Union européenne a défini un indicateur de surcharge pour la protection de la végétation : l’ « AOT40 (= Accumulated Ozone exposure over a Threshold of 40 ppb (=80 µg/m³))végétation » additionne ainsi les excédents par rapport à la norme de 80 µg/m³ de toutes les valeurs horaires entre 8h et 20h CET (heure de l’Europe centrale = Heure universelle (UT) + 1) durant les mois de mai, juin, juillet (soit la saison de croissance). Cet indicateur est destiné à protéger les cultures et la végétation (semi)naturelle. Cet indicateur ne quantifie que l’exposition à l’ozone et non l’absorption effective d’ozone par la végétation (et donc les dommages occasionnés). La valeur cible européenne est de 18000 (µg/m³).h., en moyenne sur 5 ans. L’objectif à long terme est de 6000 (µg/m³).h.

Evolution des percentiles

La figure presente par le biais de diagrammes en boîtes (« boxplot ») l'évolution du minimum, du 25ème centile (P25), du 50ème centile (P50), du 75ème centile (P75) et du maximum de la surcharge pour la végétation en Belgique depuis 1990. Les années 1994 et 2006 se distinguent immédiatement comme étant des années pour lesquelles les concentrations d’ozone étaient défavorables pour la végétation. Ces neuf dernières années ont été relativement favorables ; la surcharge la plus élevée en Belgique ne dépassant jamais la valeur cible européenne de 18 000 (µg/m³).h. En moyenne sur cinq ans, la surcharge pour la végétation en Belgique reste toujours en-dessous de la valeur cible européenne de 18 000 (µg/m³).h. L’objectif à long terme de 6000 (µg/m³).h a cependant été dépassé localement chaque année en Belgique.

o3_aot40veg_box_2015

Diagramme en boîtes de la surcharge pour la végétation (AOT40) en Belgique (1990-2015). Les moyennes pondérées en fonction de la végétation pour la Belgique sont représentées par les cercles bleus. La ligne pointillée verte indique la moyenne pondérée en fonction de la végétation de l’AOT40 sur 5 ans. Toutes les données ont été calculées sur base de la technique d’interpolation RIO.

Cliquez ici pour de plus amples détails concernant l’interprétation des diagrammes en boîtes.

Tendance spatiale

La carte ne reprend que les zones avec végétation (hors forêts). On peut voir que la distribution spatiale est similaire à celle de la surcharge pour la population. En 2015, la surcharge la plus élevée (13372 (µg/m³).h) est au sud du sillon Sambre et Meuse et dans les Hautes Fagnes. En Flandre, c'est dans le Limbourg que la surchare est la plus élevée. La surcharge d'ozone pour la végétation est la plus basse en Flandre occidentale. La valeur cible européenne de 18000 (µg/m³).h en moyenne sur cinq ans est respectée partout en Belgique.

o3_aot40veg_5y_spatial_trend_2015

Distribution spatiale de la surcharge d'ozone pour la végétation (AOT40 végétation), en moyenne sur 5 ans pour les années 2011-2015. "No Data" signifie que les données ne respectent pas les critères établis dans l'annexe VII de la 2008/50/CE pour l'agrégation des données de mesure. Toutes les données ont été calculées sur base de la technique d'interpolation RIO.