Vous êtes ici : Accueil / Qualité de l'air / Mesures / Ozone / Historique / Evolution

O3 moyenne annuelle

O3 Moyenne annuelle | NET60 | AOT60 | AOT40-végétation | AOT40-forêt

Ces chiffres ont été calculés sur base des valeurs fournies par la technique d’interpolation RIO (à la résolution spatiale de 4x4 km²). Les chiffres sont donc représentatifs de moyennes sur des cellules de grille de 4x4 km², ce qui signifie que les concentrations plus locales peuvent donc être sensiblement différentes.

Evolution des percentiles

La figure presente par le biais de diagrammes en boîtes (« boxplot ») l'évolution du minimum, du 25ème centile (P25), du 50ème centile (P50), du 75ème centile (P75) et du maximum des concentrations moyennes annuelles en ozone en Belgique. Entre 1990 et 2000, on peut observer une tendance croissante des concentrations moyennes annuelles d’ozone. À partir de 2000, les moyennes se stabilisent pendant plusieurs années, mais depuis 2013 ils semblent d'augmenter de nouveau.

o3_anmean_2015

Diagramme en boîtes des concentrations moyennes d’O3 sur la période 1990-2015. La moyenne spatiale est indiquée par les cercles bleus. Toutes les données ont été calculées sur base de la technique d’interpolation RIO.

Cliquez ici pour de plus amples détails concernant l’interprétation des diagrammes en boîtes.

Evolution des moyennes régionales

L’évolution des moyennes annuelles en Belgique et pour les trois Régions prises séparément est représentée dans la figure ci-dessous. Entre 1990 et 2000, on peut observer une tendance croissante des concentrations moyennes annuelles d’ozone. À partir de 2000, les moyennes se stabilisent à des valeurs approximatives de 36 µg/m³, 42 µg/m³ et 47 µg/m³ respectivement à Bruxelles, en Flandre et en Wallonie. La concentration d’ozone moyenne annuelle pondérée en fonction de la population en Belgique est comprise entre la moyenne flamande et la moyenne bruxelloise avec un valeur de 44,7 µg/m³ en 2015.

o3_trend_anmean_2015

Evolution de la concentration moyenne annuelle en Belgique et dans les trois Régions sur base de la technique d’interpolation RIO.

Tendance spatiale

La distribution spatiale de l’augmentation de la moyenne annuelle d’O3 sur la période 1990-2015 est présentée sur la figure ci-dessous. Les plus fortes augmentations, entre 0,3 et 0,5 µg/m³/an, se sont produites en Flandre et à Bruxelles.

o3_anmean_spatial_trend_2015

Tendance spatiale de la concentration moyenne annuelle d’O3 (µg/m³/an) sur la période 1990-2015. Les données utilisées pour l’analyse de tendance ont été générées sur base de la technique d’interpolation RIO.